Charleroi-Centre Jimmy Clève fait le buzz avec sa vidéo sur Facebook et appelle les propriétaires à s’unir.

La vidéo a dépassé les 250.000 vues sur Facebook en moins de 48 heures. Jimmy Clève, un Carolo bien connu pour son franc-parler, peste contre l’un de ses locataires de la rue Joseph Wauters à Dampremy. Images à l’appui, il fait l’étalage des dégâts réalisés par ce dernier dans sa petite maison. Un véritable saccage ! 
 
« Je lui louais ce logement pour 300 euros. Tout était nouveau : les châssis, les vitres, les sanitaires. Et voyez ce qu’il en a fait ! Il a cassé le compteur électrique à budget pour le trafiquer, il a laissé le robinet ouvert à fond pour tout inonder, la tabatière a été enlevée, les châssis et les vitres sont cassées. Je ne vous parle pas de la douche qui est dans un état lamentable. Sans parler des containers de crasse que j’ai dû évacuer à mes frais. J’avais même donné quelques meubles et une gazinière à ce locataire qui avait l’air dans le besoin. Et voilà ma récompense : j’en ai pour 20.000 euros de réparations ! Autrefois, j’aurais réglé ça par quelques claques. Mais aujourd’hui, je suis calmé. Il n’en reste pas moins que je suis furieux et que je veux faire bouger les choses pour que ça change»
En rage, Jimmy Clève en appelle aux autorités, afin que le statut de propriétaire soit réexaminé. « Il n’y a pas que des vendeurs de sommeil », poursuit-il. Vous pouvez venir voir d’autres biens que je loue à des prix très démocratiques. Mais face à ce genre de locataires qui saccagent tout et profitent de la loi qui les protège, il faut permettre aux propriétaires honnêtes de réagir. Le respect doit aller dans les deux sens : le loueur doit mettre un bâtiment correct à disposition et le locataire doit en prendre soin. Moi, propriétaire, j’ai des taxes, des précomptes à payer. Les huissiers, c’est chez moi qu’ils viennent quand un locataire ne paie pas son loyer et que je ne peux pas honorer mes prêts. J’ai aussi des enfants à nourrir à la fin du mois. Alors il faut que ça change ! Je veux rassembler les propriétaires et rencontrer les autorités compétentes pour discuter de cela ». 
 
Dans sa vidéo, Jimmy Clève propose aux propriétaires de le contacter personnellement au 0484/381.681 afin d’organiser une manifestation. Ou du moins d’initier un mouvement de protestation.