Vésale, pionnier contre le cancer

P.MK. Publié le - Mis à jour le

Charleroi-Centre

Première en Wallonie : un accélérateur pour combattre le cancer

MONTIGNY-LE-TILLEUL Charleroi innove : Vésale, le siège de Montigny-le-Tilleul du CHU, a présenté récemment sa nouvelle acquisition, une plateforme Novalis de radiochirurgie de la dernière génération, qui offre aux patients et aux médecins de nouvelles méthodes, plus fines, plus pointues, dans le traitement des différents types de cancer.

L’investissement, lourd de 3,5 millions d’euros, sera pleinement utilisé dès le mois prochain et, comme l’ont expliqué les différents responsables des services de neurochirurgie et de radiothérapie de l’établissement hospitalier, cet accélérateur de particules prend place à côté de deux modèles déjà en fonction, d’un modèle antérieur.

Il est adapté aux tumeurs malignes et bénignes, en renforçant la technicité des précédents appareils du genre. Ce qui les en différencie, c’est qu’il permet de mieux cibler tumeurs à soigner, de localiser de manière millimétrée l’endroit où elles se situent chez un patient ambulant, et, grâce à cela, de les traiter de manière plus précise, sans risque d’endommager les régions immédiatement contiguës.

Le praticien dispose de possibilités de traitement non invasif, par exemple, pour des tumeurs cérébrales difficilement accessibles. L’examen s’en trouve écourté par la vision sous différents angles du patient examiné, via une imagerie bi et tridimensionnelle, en quelques minutes seulement.

Le confort du patient en est accru. Des formations spécifiques ont été mises en place pour l’ensemble du personnel infirmier, médical et physique, afin de permettre une utilisation optimale et personnalisée pour chaque patient du CHU Vésale. C’est de leur grand confort qu’il est question, avec cet accélérateur d’un dernier modèle, mais aussi de prendre en compte le nombre de plus en plus important de patients hélas en proie aux affres du cancer sous ses diverses formes.

Ce Novalis est là pour réduire, autant que faire se pourra, les conséquences de ce mal, et les difficultés qui existent au quotidien, quand il s’agit de concilier l’indispensable traitement et la vie de chaque jour.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner