Charleroi Le plan intercommunal de mobilité veut rendre la circulation plus conviviale.


Dans la commune de Courcelles, plusieurs éléments de mobilité posent problème. Les principaux soucis concernent le stationnement, les vitesses trop élevées, les embouteillages aux heures de pointe, et aussi le carrefour se situant à la place des Trieux. Heureusement, le plan intercommunal de mobilité de Courcelles, Chapelle et Morlanwelz est en passe d’être finalisé.

Sous la houlette de l’échevin de la Mobilité de Courcelles, Tim Kairet, qui s’efforce d’apporter un maximum de solutions, plusieurs changements sont à entrevoir : "on a pensé à différentes solutions, comme la mise en place de zones 30 pour obliger les conducteurs à modérer leur vitesse et empêcher le stationnement sur les trottoirs par différents moyens. En ce qui concerne le carrefour qui se situe entre la rue Winston Churchill et la rue des Gaulx, on a réalisé une étude spécifique quant à la possibilité d’y installer un rond-point afin de faciliter la circulation, mais la solution la plus adaptée est sans doute de placer des feux de signalisation. Cela dépend des lieux."

Et d’insister sur le fait que ce projet s’inscrit durablement. "On ne va pas savoir tout faire en un ou deux ans, on étudie toutes les possibilités en s’étendant sur les 5 à 10 prochaines années."

Pour rappel, le but principal de ce plan est de favoriser la mobilité durable et de rendre la circulation plus conviviale en améliorant les espaces publics. Ce qui permettrait de réduire par la même occasion les risques d’accident. Favoriser la circulation cyclable, le covoiturage ou encore la mobilité scolaire font aussi partie des principaux objectifs de ce plan.

Une enquête publique est en cours.