Charleroi La jeune femme carolo vient de fonder son association.


Quatre ans après sa première mission de volontariat en Afrique, Céline Jurgelevicius a décidé de passer à la vitesse supérieure. Ex-candidate à Miss Belgique, la Marchiennoise vient de fonder sa propre association de défense animale. Wildlife Revolution - c’est son nom - poursuit un triple objectif : la lutte contre la chasse et le braconnage, la médiation dans les conflits opposant humains et animaux et la sensibilisation des enfants à la préservation des milieux naturels et au respect de la diversité.

Au cours de ses séjours à l’étranger, la jeune femme qui a suivi des cours d’assistance vétérinaire et une formation de surveillance des mammifères et reptiles à l’université d’Oxford, a été confrontée à des pratiques ignobles. "Savez-vous par exemple que l’an passé, plus de mille rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud ?" demande-t-elle. "Des trafiquants les laissent agoniser dans d’atroces souffrances après les avoir mutilés pour s’emparer de leurs cornes, utilisées en médecine chinoise pour guérir des cancers. De même, le pays est le plus grand exportateur légal d’os et de squelettes de lion. De 2008 à 2015, le département des affaires environnementales (DEA) a délivré des permis pour l’exportation de 5.363 squelettes."