Charleroi La fin du ramadan, c'est jeudi soir. Vendredi, ce sera la grande fête, et de nombreux belges ou assimilés repartent en Algérie pour fêter ça avec leur famille. 


Mais le vol Charleroi-Alger de la compagnie Tui Fly, programmé hier à 16 heures, a été retardé. "L'avion a rencontré un problème technique et ne peut pas décoller", nous signale la porte-parole de la compagnie. 

Sur place, la colère gronde. Retardé d'abord à 16h30, puis 17h, puis 18h40, avant l'annonce de l'annulation à 19h30. "Jusqu'à deux heures du matin, on ne savait pas quoi. Tui nous a offert l'hôtel, c'est le minimum, et j'ai reçu un sms durant la nuit pour me prévenir qu'on allait pouvoir embarquer à 13h30 ce lundi", explique un passager bloqué à BSCA. 

Sauf qu'en début d'après-midi, le vol prévu à 13h30 a été reporté à 17 heures. Entre les enfants qui pleurent, la chaleur, les gens debout et dans l'attente, entourés de policiers... la tension monte. "On est au bord de l'émeute", précise le passager, sans qu'il ait besoin de le faire: par Skype, on voit et on entend des dizaines de gens qui frappent du pied, des voix qui hurlent. 

"Notre personnel est présent à Charleroi pour encadrer les passagers", dit la porte-parole. Sur place, on nous répond: "c'est faux, j'ai devant moi des policiers, des militaires et le responsable de l'aéroport. Pas une trace de Tui, ils ont dû aller se cacher."

Pourtant, cette fois, ça devrait être la bonne: Tui va emprunter un avion de SmartLynx, qui devrait atterrir d'ici peu en provenance du Maroc. Départ prévu à 17 heures. "Si c'est encore reporté, je vous jure que ça finir en émeute... On a pris des vacances pour ça, on veut aller voir notre famille. En plus, on ne mange rien de la journée puisque c'est Ramadan, on n'a pas pu casser le jeun hier puisqu'on était bloqués dans le terminal. C'est l'enfer. Une femme ici est en pleurs, elle est en train de rater l'enterrement de sa maman, il se fait en ce moment à Alger."

 "On comprend que la situation n'est pas idéale", déplore Tui Fly. "On essaye de faire le maximum pour trouver des solutions. Les passagers ont eu l'hôtel offert, et ils auront un dédommagement comme le prévoit la loi européenne."

L'avion en panne, lui, devrait être réparé sur place. Des techniciens de Tui Fly devraient déjà, nous dit-on, être en train de s'afférer pour tenter de remettre le coucou dans les airs au plus vite.


Edit 16h45: Les passagers ont pu embarquer dans l'avion de SmartLynx, ils seront à Alger avec 25 heures de retard.