Charleroi

Jean-Yves Wargnies est dans la place.


Jean-Yves Wargnies est un personnage bien connu de la région. Même s’il a bourlingué, c’est à Charleroi que tout se passe pour lui.

Cet autodidacte pur et dur croit fermement en sa chance ou plutôt il aime la provoquer.

S’il passe volontiers sous silence l’époque où il jouait le trublion dans la Star Ac belge, il a depuis longtemps tourné la page de cette période.

Il a d’ailleurs tourné beaucoup de pages pour écrire lui-même le livre de sa vie qu’il veut active, passionnante et faite de belles rencontres.

Quand il pense à réaliser un nouveau projet, il se lance à fond et ne craint pas d’échouer. Pour lui, tenter est déjà toute une aventure en soi mais se relever constitue déjà un projet réussi.

L’homme de 45 ans vit avec son temps et se réinvente continuellement. Il croit dur comme fer au renouveau de sa ville au point d’y ouvrir un bistrot ovni sur la place de la Digue où camaraderie et brocante font bon ménage : "Chez ta mère".

Des vies, il en a connu plus d’une, il a été l’artisan du renouveau de la brocante de Gerpinnes cédée depuis septembre dernier à un nouveau gérant. Ses talents de chineur s’expriment librement au sein de sa maison qu’il a patiemment meublée et arrangée pendant trois ans. Il est aussi dans l’équipe qui a participé au rajeunissement et à la professionnalisation de la brocante des quais.

Il vit pleinement les projets dans lesquels il se lance et ne tombe jamais à court d’idées. En vivant à 100 à l’heure, il n’a pas trop l’occasion de regarder derrière lui pour éprouver des regrets, sauf quand on parle de musique. Avec son groupe, il se voyait bien aller plus loin mais la vie en a décidé autrement.

Confiant en sa bonne étoile, il se réjouit que la place de la Digue devienne "le Marché aux herbes carolo".