Charleroi Le proxénète est suspecté d’avoir battu les prostituées pour les mettre sur les trottoirs carolos.

C’est un réseau international de prostitution entre la Belgique et la Bulgarie qui a été démantelé par les forces de l’ordre, voici quelques semaines. L’affaire a démarré à la suite d’une plainte déposée par une péripatéticienne suite à la disparition de l’une de ses collègues. On pouvait effectivement craindre le pire pour la jeune Bulgare vu la réputation violente de son souteneur.

L’enquête téléphonique réalisée par la police carolo a heureusement permis de retrouver la prostituée, saine et sauve. Elle s’était simplement sauvée pour échapper aux griffes de Krasimir S., celui que toutes décrivent comme leur proxénète. L’analyse de la téléphonie a d’ailleurs démontré de nombreux contacts entre ce Bulgare et six filles qui travaillaient sur les trottoirs de la Ville-Basse à Charleroi, du côté de la rue du Rivage, notamment.

Les jeunes femmes ont expliqué que Krasimir S. était venu les recruter en Bulgarie en leur promettant l’Eldorado. Aidé par trois chauffeurs qui effectuaient le trajet, le présumé maquereau est parvenu à les amener à Charleroi.

Mais selon les dires des jeunes femmes, les belles promesses se sont bien vite transformées en coups de poing et de pied, avec confiscation des papiers et menaces de mort en prime. Les victimes affirment en outre qu’elles devaient travailler à la chaîne pour rapporter un maximum d’argent. Bref, de l’esclavagisme sexuel.

Intercepté, Krasimir S. a été placé sous mandat d’arrêt pour traite des êtres humains et une série de préventions relatives au proxénétisme et à l’abus de la vulnérabilité de personnes en séjour illégal. Malgré les preuves, le suspect nie formellement les faits. Or le Bulgare n’est pas inconnu de la justice. Défendu par Me Bruno, il avait écopé en 2014 de quinze mois de prison avec sursis pour des faits identiques. Ce vendredi, la chambre du conseil de Charleroi a décidé de le renvoyer détenu devant le tribunal correctionnel.

Cette fois, la sanction risque d’être bien plus lourde. Et ferme.