Charleroi

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné deux prévenus à 2 et 6 ans de prison pour trafic de cocaïne, ce vendredi. Le principal suspect, qui niait les faits, avait déclaré être revenu en Belgique pour acheter des voitures d'occasion.


C'est une information anonyme qui a mis les enquêteurs sur la piste de Khalifa G., un individu déjà condamné en Belgique pour trafic de drogue. Les écoutes téléphoniques et les vérifications menées au Brussels South Charleroi Airport (BSCA) ont confirmé qu'il effectuait de nombreux voyages vers l'étranger, notamment vers Amsterdam. Dans ses conversations, il évoquait également des "trucs écoulés" pour "110 les 2,5". Il affirmait également avoir "vendu un kilo et pouvoir prendre un mois de congés". 

Des perquisitions menées dans son appartement de Marcinelle ont permis de découvrir 26 grammes de cocaïne et une balance de précision. 

Son complice présumé, Nabil M., a confirmé qu'il travaillait pour lui avant de se rétracter par la suite. Selon le parquet, Khalifa G. était le dirigeant du trafic. "C'est lui qui constituait les stocks, fixait les tarifs, octroyait des réductions et contrôlait quotidiennement les ventes auprès de Nabil M. à qui il confiait son GSM lorsqu'il partait à l'étranger". 

L'avocat de Khalifa G. avait sollicité l'acquittement pour son client, en s'appuyant sur ses déclarations, à savoir qu'après une première condamnation en Belgique, il avait quitté le pays pour l'Espagne. Il serait revenu uniquement pour acheter des véhicules d'occasion. 

Me Buffa, conseil de Nabil M., a quant à elle, plaidé le sursis probatoire.