Charleroi

Les professionnels de la restauration s'étaient donnés rendez-vous pour la deuxième édition du festival


Sous un soleil radieux, la Place Verte accueillait le deuxième festival de Food Truck de Charleroi qui a accueilli 15.000 personnes l’année dernière.

14 camions ont été sélectionnés parmi près de 40 candidatures. La variété était au rendez-vous et tous les plats proposés à la vente étaient issus d’un savoir-faire bien particulier. Chacun des exposants proposait des plats uniques aux délicieuses senteurs.

Il y avait des professionnels mais aussi des personnes voulant vivre leur passion de la cuisine. Par exemple, il y avait un stand de nourriture vénézuélienne tenue par un couple d’avocat.

Un autre stand de “Pulled Pork” (Émincé de viande de porc) venait directement d’Allemagne. Son propriétaire, un découpeur en boucherie, connaît aujourd’hui une reconversion réussie.

Plusieurs plats typiques étaient aussi disponibles comme des olives farcies frites. Ces spécialités venaient directement d’Italie.

La ville de Charleroi a une nouvelle fois répondu présent auprès des organisateurs de la tournée des Food trucks. Le bourgmestre Paul Magnette est venu saluer les organisateurs ainsi que les exposants. De son côté, Philippe Van Cauwenbergh a jonglé avec ses différentes casquettes d’échevin du commerce et des sports. En effet, le revêtement en pierre de la Place verte n’est pas adapté et peut souffrir de la graisse. L’échevin des sports a pu compter sur la Spiroudôme pour avoir un revêtement plastique en prêt.

Le secteur du Food Truck se professionnalise tel point qu'une législation propre s'est développée. La Black Box est aussi imposée dans ce domaine et un accès à la profession est nécessaire. cette particularité n'est pas valable dans d'autres pays d'Europe où parfois seulement quelques heures de formation suffisent.

Les organisateurs du festivals souligne, même si Charleroi est une étape importante de la tournée, la différence qu'il existe entre le nord et le sud pays. En effet, en Flandre il est habituel de se donner rendez-vous dans des endroits extérieurs tandis qu'en Wallonie une invitation se fait plus à domicile. 

Même si il faut actuellement compter 53 % d'abandon dans la première année de l'activité, il y a de plus en plus de personnes qui se lancent dans ce domaine. 

Pour le choix des participants à la tournée, les organisateurs ont choisi des restaurateurs proposant des produits entièrement ou du moins en grande partie fabriqués par ces restaurateurs. 

La tendance à faire appel à ce genre de service se multiplie. Nombreux sont les sociétés qui font appel à des Food Trucks pour leur fête d'entreprise notamment. Il est aussi courant que des fêtes familiale de type mariage y font également appel.     

Il faut aussi souligner la présence de HandiMove. Ce stand bar tenu par de jeunes éducateurs vendait les boissons pour reverser les bénéfices à des associations de personnes extraordinaires. Dès leurs débuts ils ont offert des glaces à un groupe en visite. Leur prochaine action est d’emmener tout un groupe à Pari Daiza.