Charleroi

On fait le point sur le Haut-fourneau n°4.

L’épineuse question de la sauvegarde du HF4 (haut-fourneau n°4) est revenue sur la table du conseil communal via une interpellation citoyenne. C’est l’entreprise Duferco qui est toujours propriétaire du site et du matériel : elle est prête à vendre pour 3,872 millions d’euros. "C’est beaucoup trop, s’est indigné le collectif devant les élus de Charleroi. Nous contestons ce montant qui a été évalué par Duferco sans arbitrage externe. Évidemment qu’ils veulent vendre cher… Nous demandons que le conseil communal désigne un groupe de travail pour évaluer la valeur réelle du haut-fourneau, et éventuellement négocier un achat à 1 euro symbolique comme ça a pu être fait avec Caterpillar."

Paul Magnette (PS) est revenu sur les détails du dossier : "Le gouvernement wallon a donné une enveloppe de 4 millions d’euros pour la préservation du site, une première étape importante qui montre l’intérêt politique, mais ce n’est qu’une étape : il faut évaluer le bien, et je recommanderai d’ailleurs au ministre en charge de vous consulter à ce sujet, mais aussi prévoir un budget estimé à 1 million d’euros pour sécuriser le site : installer des caméras, éclairer, ajouter des barrières, etc."

Un autre élément a été avancé : le site du HF4 est enclavé dans un terrain de 100 hectares. À 7 euros du mètre carré, plus trois millions pour racheter le grand hall encore en bon état, il faudrait 10 millions d’euros. "Et la Wallonie détient 50 % de Duferco, ce qui baisse la facture à 5 millions d’euros, a ajouté Magnette. C’est intéressant pour le développement de Charleroi d’avoir un autre grand terrain où installer des activités économiques. Et avec quatre millions pour acheter le haut-fourneau, un million pour le sécuriser, et cinq millions pour le reste du site, il faut 10 millions en tout pour avancer. Nous l’avons déjà indiqué à la Région. Et l’avenir du site, lui, pourra devenir une priorité une fois qu’il aura été acheté." Objectif : devenir un lieu touristique dédié à la mémoire, et entouré d’autres industries et entreprises.