Charleroi

Gordan offrait des smartphones pour arriver à ses fins


Ce mercredi 20 juin, devant le tribunal correctionnel de Charleroi comparaissait un dossier de moeurs assez difficile. Gordan B. 21 ans est accusé d'avoir profité de la faiblesse émotive et mentale de 2 jeunes hommes de 15 ans. Les dommages ont si importants que l'un deux à fait une tentaive de suicide.

Son stratagème pour obtenir la confiance de jeunes garçons était toujours le même. Il se rendait devant un établissement scolaire d'enfants présentants des troubles mentaux que lui-même avait fréquenté, repérerait des jeunes faibles et leur offrir sa protection et des cadeaux comme des smartphones. L'attention portée à ses "protégés" allait bien au-delà de ça car en retour il exigeait des faveurs sexuelles et les menaçait de représailles et de détruire ses victimes en faisant courir des bruits sur eux.

Devant les menaces, les jeunes devaient s'exécuter.

La manoeuvre de Gordan a été mise au jour par les parents de Benjamin qui s'étonnait que leur fils ne veuille plus aller à l'école à certains moments, quand Gordan était devant les grilles apprendra-t-on par la suite. Interpellés par son attitude craintive, ses parents lui ont demandé des explications mais le jeune homme se murait dans le silence. C'est à sa soeur, très inquiète pour lui qu'il s'est confié. Il lui raconte que Gordan a abusé de lui, qu'ils avaient visionné ensemble des films pornographiques et exigé une fellation chose qu'il n'a pas faite en s'enfuyant.

Interpellé par la justice, Gordan  niera d'abord connaître ses victimes et les avoir fait venir à son domicile. Cette version a été vite démentie par la mère de l'intéressé. Des amis plus jeunes que lui sont effectivement venus passer un moment chez lui et sont même montés dans sa chambre.

Le frère de Gordan a témoigné dans ce sens également en précisant il avait entendu des bruits dans la chambre de son frère et qu'il lui avait été impossible de rentrer dans celle-ci car elle était fermée à clé. Plus tard Gordan en est sorti accompagné d'un garçon plus jeune que lui.

Dans cette affaire, le tribunal a attiré l'attention sur les nombreuses versions données par Gordan et son incapacité à reconnaître le mal qu'il pouvait faire à ses victimes. Suivant les experts, il est incapable de gérer ses pulsions. Il serait effayé par l'image de l'homme et le désir. La seule alternative pour lui serait d'aller vers de jeunes hommes par peur d'hommes de son âge.

Le parquet a requis 8 ans.