Charleroi Les parents n'ont été prévenus qu'hier soir alors qu'elle était disparue depuis mardi

La Police Fédérale de Charleroi a contacté vers 16h les parents de la petite Célia Bellenger pour annoncer qu'elle venait d'être retrouvée vivante à Charleroi. 
Elle avait fugué de l'Institut René Thone à Marchienne-au-Pont et avait été vue par une employée de l'internat près de la gare de Charleroi. La jeune fille s'était débattue et était partie. Le temps de prévenir les responsables de l'institut elle avait disparu à nouveau.

Des parents inquiets

Alors que la jeune fille avait disparu depuis mardi, les parents n'ont été prévenus que jeudi soir. La jeune fille avait déjà fugué mais avait toujours été retrouvée à Charleroi où il lui arrivait de prendre un train sans titre de transport. 
Célia et sa grande soeur Ophélie n'en sont pas à leur première fugue. Pour la mère, " Célia et Ophélie expriment de cette manière le fait qu'elle ne s'y plaisent pas". La mère, maintenant soulagée, ne comprend pas comment il est possible de fuir de la sorte alors que les jeunes sont sous surveillance d'éducateurs constamment. Elle compte bien demander des explications aux responsables. 
La mère craignait pour sa fille d'autant plus que ce week-end est chargé en manifestations à Charleroi (brocante des quai, fête de la musique,...)  
La mère est aussi sous le choc d'avoir appris que sa fille âgée de seulement 13 ans avait un "petit ami" âgé de 22 ans. Le garçon l'avait rencontré à Charleroi et tout deux étaient parti chez lui à Anderlues.
Bien évidemment la police s'est rendue à son domicile afin de le questionner.

La grande soeur de Célia avait fugué lundi et avait été retrouvée le jour suivant. Les deux jeunes filles ne souhaitent que rentrer chez elles mais chaque tentative de fuite entraîne une prolongation de leur séjour au sein du centre marchiennois.