Charleroi Ça va se bousculer au portillon ce soir devant l’écran géant.


Depuis le début du Mondial, la place de la Digue, à Charleroi, accueille à chaque match de la Belgique un écran géant. La foule ne s’est pas fait attendre non plus : au fil de l’avancée des Diables, on est passé de moins de 5.000 à… 6.600 personnes. "C’est la capacité maximale de la place. Pour des raisons de sécurité, la police et les pompiers nous demandent de ne pas laisser entrer davantage de monde", explique-t-on à l’ASBL Charleroi Centre-Ville, un des organisateurs. "Déjà pendant le match des quarts, contre le Brésil, on a distribué tous les bracelets, soit 6.600 entrées. On a dû refuser des gens et fermer les barrières."

Celles et ceux qui veulent assister à la fête de la demi-finale contre la France mardi soir ont plutôt intérêt à arriver tôt : la place ouvre à 18h30, une heure et demie avant le match. "C’est important de ne pas prendre de grands sacs, comme un sac à dos aussi. Et tous les petits sacs sont fouillés", rappelle-t-on.

À chaque manifestation , la police est présente en masse, que ce soit en civil ou en uniforme. Il y a eu quelques arrestations, notamment liées à des bagarres entre gens saouls et des zigotos qui ont réussi à passer la sécurité avec des fumigènes, mais globalement, l’organisation est satisfaite. "L’ambiance est toujours au rendez-vous. Tant que les Diables gagnent, on continue !"

Et s’ils perdent ? "On ne diffusera alors pas la finale. Mais là, on est en train de voir si on n’organisera pas, à la place, la diffusion de la petite finale, pour les 3e et 4e places."