Charleroi L’ASBL Charleroi centre ville vient de sortir un plan qui sera distribué gratuitement.

Pour faire son shopping, rien de tel qu’un plan répertoriant les commerces rue par rue, quartier par quartier : c’est le produit que vient d’élaborer l’ASBL Charleroi centre ville présidée par l’échevin du Commerce Philippe Van Cauwenberghe (PS).

"Nous sommes mêmes allés plus loin en localisant des activités culturelles et de loisirs, ainsi que des infos utiles pour les consommateurs et chalands. Comme la présence des parkings ou des points d’arrêt de bus et de métro. Pour soigner la qualité du projet, nous avons demandé à l’artiste Eva Le Roi, qui avait déjà réalisé le plan de l’opération Asphalte, de travailler dessus", poursuit-il. Elle a patiemment redessiné les immeubles à la plume, : le résultat est bluffant. De leur côté, les stewards ont établi le cadastre des enseignes. L’offre a été répartie en neuf catégories : Horeca, équipement de la personne, alimentation, hygiène et santé, loisirs, équipement de la maison, culture et… centre commercial Rive Gauche, une liste regroupant les magasins qui y sont installés. "Ce travail s’est étalé sur plusieurs mois", indique Hélène Malnoury, qui a coordonné les opérations.

Les plans viennent d’être livrés : tirés au format A 1, soit 80 sur 60 cm recto verso, ils ont été imprimés en noir et blanc à 10.000 exemplaires. Une première série test appelée à connaître des rééditions papier, en dehors d’une mise à jour régulière de la version web téléchargeable via un QR code. Pour l’obtenir au format PDF sur son smartphone, il suffit de scanner le code. "Nous ferons la même chose pour la Ville Haute au terme de la rénovation urbaine qui commencera bientôt", assure Philippe Van Cau.

Le plan gratuit sera déposé dans les commerces de la Ville Basse, la distribution a commencé ce vendredi et se poursuivra le week-end et en début de semaine prochaine. Pour financer ce projet d’un montant de 6.000 euros, l’ASBL a contacté quatre sponsors : ce sont des locomotives du commerce et de l’activité économique à la Ville Basse, il s’agit de l’Innovation, Rive Gauche, La Manufacture Urbaine et le Novotel, quatre opérateurs qui ont saisi l’intérêt de communiquer ensemble. "Ils ne l’avaient encore jamais fait", selon l’échevin. "C’est en participant à nos ateliers préparatoires de brainstorming qu’ils ont convenu d’unir leurs moyens pour attirer et fidéliser les chalands."