Charleroi

Le tribunal correctionnel de Charleroi entamera, le 6 novembre prochain, le procès de Christophe M. (Mirgaux), a-t-il décidé mardi. Cet ex-avocat carolo est soupçonné d'avoir détourné plus de 200.000 euros au préjudice de personnes sous administration provisoire dont il avait la charge. Une centaine de parties civiles se sont manifestées.


En 2010, des justiciables en médiation de dettes et clients de Me Christophe M. ont déposé plainte. Certaines de leurs factures, qui devaient être honorées par l'avocat, administrateur provisoire de leurs biens, n'étaient pas payées. 

L'enquête a fait apparaître que cet argent avait été viré sur les comptes personnels du suspect au lieu d'être affecté aux créanciers des victimes, qui ont vu leur situation financière précaire s'aggraver. Au total, plus de 200.000 euros auraient ainsi été détournés par l'administrateur provisoire. Radié du barreau, Christophe M. avait été renvoyé une première fois devant le tribunal correctionnel de Charleroi en 2014. Un problème de qualification était toutefois apparu dès la première audience, ce qui a engendré un nouveau passage devant la chambre du conseil pour régler le souci. 

Ce mardi, le tribunal a fixé un calendrier pour les échanges de conclusion et le début des débats. Représenté par Me De Béco, Christophe M. ne s'est toujours pas montré à l'audience où une centaine de ses victimes étaient présentes. 

Le procès débutera le 6 novembre par l'instruction d'audience. Deux autres séances sont prévues les 13 et 20 novembre pour réquisitoire et plaidoiries.