Charleroi

Le parti politique La Droite (anciennement Droite Citoyenne) ne pourra pas lancer sa campagne pour les communales de Charleroi au Quai 10.


Le parti d'Aldo Mungo (ex du PP), "La Droite", ne pourra pas utiliser les lieux du Quai 10 pour sa "Première grande réunion électorale".

En fin de journée ce vendredi, sur Facebook, la direction du Quai10 a annoncé qu'ils annulaient la réservation accordée aux populistes:

"Nous tenons à réagir suite à la publication de l’événement Facebook « Lancement de la Campagne électorale » de La Droite Charleroi au Quai10. Le Quai10/La Brasserie a en effet reçu une réservation privée pour 20 personnes pour le 19 juillet, mais n’a, à aucun moment, eu connaissance du caractère politique de cette dernière et encore moins du parti qui en était à l’origine. Nous nous désolidarisons évidemment complètement de cette initiative et acceptons encore moins que notre nom tout comme celui de la Brasserie du Quai10 soient associés à cet événement. La réservation sera bien entendu annulée.

Le Quai10, par sa programmation, son travail de médiation culturelle, sa volonté permanente d’accueil de tous les publics prône des valeurs d’ouverture et de respect sur lesquelles nous ne transigerons jamais que cela soit dans notre programmation, nos événements, comme dans ceux que l'on accueille… Si vous souhaitez nous aider à dissiper ce malentendu et cette utilisation non autorisée de notre nom, merci de partager cette publication."

Alors, oui, La Droite est clairement populiste. Oui, ils ont des idées nationalistes (comme la NVA en Belgique, ou encore LR en France, par exemple). Oui, il semblerait que le président du parti ait été condamné pour escroquerie il y a deux ans. Et oui, Aldo Mungo n'hésitait pas à qualifier dans une vidéo publiée il y a une semaine "la majorité des musulmans" comme faisant partie d'un "islamisme envahissant", décrit comme un "cancer". Et oui, La Droite n'hésite pas à affirmer (sans apporter d'éléments crédibles) que l'annulation de la réservation au Quai 10 s'est faite sur ordre du bourgmestre.

Mais le problème, c'est que le Quai 10 a déjà accueilli le PS (notamment lorsque Paul Magnette a annoncé son retour à Charleroi après l'expulsion des socialistes de la majorité wallonne) et DéFi (pour une réunion électorale en mars dernier, par exemple). D'autres formations politiques, donc, qui elles n'ont pas vu leur réservation annulée.

Plus embêtant: La Droite n'a, à notre connaissance, pas été condamnée pour non-respect du droit ou de la démocratie.

Par conséquent, et même au-delà de ce cas-ci avec le Quai 10 et La Droite, appliquer à une réservation de salle le traditionnel "cordon sanitaire" dont les belges ont le secret est un peu embêtant: cela donne l'opportunité aux populistes de s'afficher en tant que victimes. Et ça ne fait que renforcer le message qu'ils envoient, qui en général se résume à "les autres - politiques, immigrés, riches, ... - sont des méchants, des menteurs et/ou des profiteurs". Parce que du coup, les électeurs et électrices qui entendent ce message ne font que se conforter dans l'idée qu'on leur ment et qu'on les exploite.