Charleroi Laurence Bibot proposera son nouveau spectacle pour la soirée de clôture.

Ce samedi soir, le rideau tombera sur Été Divert’Festival 2018. Ce festival, qui en est à sa quatrième édition, est une création de l’ASBL Divertiscènes.

L’association a pour vocation de promouvoir les spectacles de comédiens amateurs ou semi-professionnels. Elle résulte du regroupement en ASBL de 4 institutions culturelles bien connues dans la région : Cabaret 2000, Improcarolo, la Ruche Théâtre et le Poche Théâtre.

Ensemble, ils ont décidé d’attirer les foules vers les salles pour y faire découvrir des artistes régionaux mais venant parfois de Flandre, comme l’humoriste féminine Els de Schepper. D’autres artistes bien connus sont venus faire découvrir leur univers particulier tel Félix Radu qui, tout comme Raymond Devos, se joue des mots et de leurs sens.

Cette année , le festival a proposé, outre des pièces de théâtre, des concerts de plusieurs styles musicaux dont quelques acteurs locaux représentatifs de la scène electro.

Au départ, l’Été Divert’Festival a été créé pour proposer une activité culturelle à Charleroi dans une période plutôt creuse et pauvre en événements théâtraux. Charleroi en plein travaux n’aidait pas non plus à se déplacer en ville. Les organisateurs ont donc sauté sur l’occasion. La position décentrée a tout de même aidé à faire venir le public. L’arrivée du nouveau Marignan comme nouvelle salle de spectacle est un plus pour que, dans les prochaines éditions du festival, il soit possible de trouver une implantation en plein cœur d’une ville qui semble trouver son rythme en matière de culturelle.

Laura Sana, coordinatrice de l’événement, reste satisfaite de l’édition mais tempère en évoquant les nombreuses difficultés auxquelles a dû faire face l’édition 2018. Le Mondial de foot et les fortes chaleurs n’ont pas permis d’égaler les 3.800 ventes de l’année dernière. Le retard de subsides est aussi un frein même s’ils ont pu compter sur 10.000 euros de la Ville.