Charleroi Avez-vous vu passer ces derniers temps à Charleroi un tram rose, visiblement vétuste? Nous aussi. Et on s'est demandé ce que c'était.


Vous l'avez peut-être croisé jeudi matin peu après 11 heures entre la station Villette et Parc, en direction de Gilly? Un tram rose, à l'apparence vétuste qui rappelle d'anciennes cartes postales, avec à l'intérieur des bobines de câbles en vrac.

A la rédaction de la DH Charleroi, on s'en est étonné, et on a tenté de se renseigner. Au plus les heures passaient, au plus on se demandait ce que pouvait bien venir faire cet étrange animal sur les voies du métro carolo.

Après une après-midi de théories rocambolesques, la réponse officielle des TEC est tombée peu avant 17 heures. "Il ne s'agit pas d'un tram rose, mais orange délavé. C'est en fait un vieux tram type S", a répondu la porte-parole des TEC.

Ce sont les équipes qui réalisent des travaux sur les voies qui utilisent ces anciens trams pour se déplacer. Et ils ont le matériel avec eux, ce qui explique la présence de bobines à bord.

L'aspect vieillot, lui, est dû à l'âge avancé du tram: la SNCV (société nationale des chemins de fer vicinaux) en a équipé tout son réseau dans les années 70, en se basant sur des technologies datant déjà des années 30. 

Entre 1979 et 1983, nous apprend Wikipédia, seuls dix-sept de ces trams ont été rénovés et peints aux nouvelles couleurs de la SNCV, à savoir des bandes orange et crème. C'est donc un bout d'histoire, "presque" rose à cause des années et du soleil, que nous avions vu circuler la matinée.