Charleroi Manquer à une convocation pourra coûter cher aux bénéficiaires du chômage.

Quand un demandeur d’emploi ne présentera plus de justification valable pour une absence à une convocation du Forem, il sera désormais sanctionné.

Depuis le 20 juin, c’est une disposition entrée en application à l’initiative du ministre MR de l’Emploi Pierre-Yves Jeholet.

Il vient d’en repréciser le cadre et les conséquences au député wallon Nicolas Tzanetatos qui l’avait interrogé à ce propos.

En 2016, le taux d’absence aux convocations s’est élevé à 37,1 %. Il était de 36,6 % l’année suivante, en statu quo, ce qui est important. Si le Forem se refuse à indiquer les chiffres pour l’arrondissement de Charleroi "afin de ne pas le stigmatiser" selon le porte-parole, des centaines de bénéficiaires sont concernées.

"Désormais, le demandeur qui ne peut répondre à sa convocation est tenu de renvoyer un talon réponse en cochant le motif de son absence.

Il doit aussi y joindre une pièce justificative. L’absence est considérée non valable si, dans le délai qui est fixé, le motif d’absence remis n’est pas valable ou si aucune pièce justificative n’est fournie", précise le ministre.

"Dans ce cadre, une liste de motifs d’absence admis a été établie : retour à l’emploi ou entretien d’embauche, stage ou formation, grève des transports en commun, maladie ou assistance d’un proche malade, cellule de reconversion, cas de force majeure (audience de tribunal, mariage, funérailles, etc.), vacances sont des raisons d’excuses valables.

S’il n’y en a pas, le demandeur d’emploi bénéficiaire d’allocations sera convoqué à une audition afin de s’expliquer : l’évaluateur décidera s’il faut ou non lui appliquer une sanction, et laquelle. Pour des absences à des convocations, le demandeur d’emploi peut être exclu du bénéfice des allocations pendant une période allant de 4 à 52 semaines, voire, en cas de récidive, perdre son droit.

S’il ne s’est pas présenté à une convocation par recommandé et n’a pas justifié son absence (aucun motif transmis), une radiation de son inscription au Forem sera réalisée.

Dans ce cas, une sanction additionnelle est prévue pour la période correspondante, calculée en jours calendrier.