Charleroi Paul Magnette a quant à lui fait le plein de voix : il récolte 100 %.

À Cuba, Paul Magnette aurait sans doute obtenu 104 ou 105 % de voix. Il a dû se contenter du maximum, c’est-à-dire 100 % quand même, ce vendredi au congrès du PS où sa liste communale était soumise à l’approbation des militants.

Celle emmenée par Eric Massin pour la province dans le canton fait nettement moins : 60 %, un score qui lui permet de sauver sa case de tête et lui fait mesurer l’ampleur de sa tâche durant la campagne électorale. Le mandataire voit ainsi son crédit ébranlé. Son dérapage verbal du 1er mai n’y est pas étranger. Ce jour-là à la tribune de la fédé PS qu’il dirigeait encore, il avait publiquement insulté la bourgmestre MR de Courcelles Caroline Taquin.

S’il veut avoir une chance de succéder à Yves Lardinois dans le prochain collège provincial du Hainaut, il lui faut regagner la confiance de la base qui est clairement divisée sur son nom. La sanction est sévère.

Autant Magnette semble avoir un boulevard devant lui (NdlR : et l’on mesure la portée de ces mots) même si le PS n’est pas au mieux de sa forme, autant Massin ne peut plus se permettre le moindre accroc jusqu’au 14 octobre, et il aura besoin d’un résultat convaincant dans les urnes.

Jeudi soir, le conseil communal de Courcelles devait se prononcer sur sa constitution de partie civile dans l’affaire des propos insultants contre sa bourgmestre. Comme annoncé, la majorité MR-Ecolo-CDH a adopté la décision, le groupe PS s’est abstenu.

Étant elle-même victime, la bourgmestre Caroline Taquin n’a pas participé au vote.