Charleroi

Mise au point. L'alerte "eau non potable" de ces derniers jours sur six anciennes communes vient d'une contamination bactérienne.


La SWDE et la Ville de Charleroi ont souhaité que nous corrigions des informations imprécises parues dans nos pages. L'occasion de faire le point sur l'origine de la crise, résolue par endroits depuis.

"La contamination ne porte pas sur des pesticides, c'est faux" , précise la Ville. La confusion a dû provenir des informations données précédemment: des coulées de boue charriés par les fortes pluies du week-end qui ont accumulé des contaminants en passant sur les champs.

Benoît Moulin, porte-parole de la SWDE, explique "qu'il s'agit d'une contamination bactérienne, oui venant probablement de coulées de boue sur des terres agricoles environnantes, ou peut-être d'un ruisseau proche qui a débordé et qui contenait les bactéries en question."  Mais il précise par ailleurs que le taux de pesticides dans l'eau est en-dessous des normes, "qui sont déjà drastiques" .

A Dampremy, Monceau et Lodelinsart, l'eau est redevenue potable mercredi vers midi. Jumet, Marchienne-au-Pont et Roux restent problématiques ce jeudi matin. "Comment savoir si mon eau est potable? le réflexe est: je consulte ma boîte aux lettres. Si j'ai reçu un avis de la SWDE, l'eau est ok, si je ne l'ai pas reçu, j'applique les mesures de prudence" , ajoute la Ville.

L'eau peut de toute façon être consommée après avoir été bouillie durant 5 minutes. Depuis 8h ce jeudi matin, les points de distribution d'eau suivants sont encore ouverts (pensez à vous munir de bouteilles et de contenants):

  • JUMET, Place du Chef Lieu, maison communale annexe
  • MARCHIENNE-AU-PONT, place Kennedy,1, maison communale annexe
  • ROUX, rue Couturelles, 2 complexe sportif de Roux (à l'arrière du complexe)


Le citoyen peut rester informé en temps réel via le Facebook et Twitter de la Police de Charleroi, et sur www.swde.be et www.charleroi.be