Charleroi

Natagora attire l'attention pour préserver les espaces sauvages dans les jardins.

Ce week-end du 4 et 5 août, Natagora organisait une grande opération de recensement de papillons dans les jardins.

Chacun était invité à identifier le nombre et les espèces volant tranquillement de jardin en jardin. Pour aider à ce décompte, l’association fournissait tous les instruments destinés à reconnaître et identifier les espèces. Depuis des années, Natagora procède à ce décompte qui semble recenser de moins en moins de papillons.

En 2015, il y avait une moyenne de 18,4 papillons par jardin, en 2016 17,2, en 2017 15,2 et en 2018 la moyenne est de 14.

Même si le nombre de papillons est inférieur aux années précédentes les espèces observées n'en reste pas moins surprenantes. En générale, il a été observé plus de papillons d'espèces moins habituelles tandis que le nombre d'espèces plus courantes est en baisse.