Charleroi

Loin des principes de consommations abusifs, le magasin se veut responsable.

Le magasin du boulevard Audent n’a à peine que deux mois mais il fait déjà parler de lui.

Marie-Pierre Calicis, la créatrice, a mis en avant dans son commerce son amour des jouets, mais aussi son amour des autres et de l’économie durable.

Son concept sortant de l’ordinaire le rend unique dans la région. La créatrice du magasin géré en ASBL explique ce concept si particulier : "L’objectif du shop est d’éduquer les enfants de 3 à 15 ans à une pédagogie de la récupération afin de lutter contre la surconsommation et permettre un recyclage et une redistribution de jeux, jouets, vêtements mais également du mobilier adapté aux enfants."

L’ASBL située au rez-de-chaussée du 39 boulevard Audent accueille les petits et les grands bien sûr pour trouver dans le stock un objet qui plaît mais aussi pour "trocer", racheter, et vendre.

Troc and Play n’est pas qu’un espace commercial, c’est aussi un lieu d’apprentissage dans lequel tous les mercredis et les samedis sont organisés des ateliers récup. Les vacances, des stages y sont organisés.

Si le magasin est constitué en ASBL, c’est aussi pour mener des actions sociales notamment en créant des partenariats avec des homes pour enfants du grand Charleroi afin d’y assurer des dépôts de vêtements déjà triés.

Dans son objectif de miser sur une économie durable, la structure prône le réemploi par le "seconde main" qui profite à tous, acheteurs et vendeurs. Cette forme de commerce est aussi destinée à responsabiliser les enfants dans la gestion de ses propres objets.

"Personnellement, c’est une aventure humaine qui mobilise les consciences et permet à tout un chacun de mener des actions familiales dans le respect de la planète. Le principe est que plus tôt on habitue les enfants à cette philosophie, plus tôt l’entraide devient spontanée."