Charleroi Deux marchés de remplacement de chaudières pour 25 bâtiments.

À Charleroi, les poussées de chaleur estivales n’empêchent pas le collège communal de se préparer à faire face aux pannes récurrentes de chauffage durant la période des grand froid.

Dans ce cadre, le collège PS-MR-CDH vient d’approuver ce mardi l’attribution d’un marché de modernisation pour 656.000 euros, à l’initiative de l’échevin Eric Goffart en charge des Bâtiments et des Travaux. Au total, 27 nouvelles chaudières seront placées dans 13 bâtiments dont 9 écoles à Charleroi, Gilly, Couillet, Montignies sur Sambre, Marchienne, Jumet et Mont-sur-Marchienne. Un second dossier d’un montant de 727.000€ est en préparation pour l’installation de 25 autres chaudières dans 11 bâtiments. Son exécution est prévue pour 2019.

"Au total, notre plan chauffage 2013-2018 aura ainsi porté sur le remplacement de 150 chaudières dans 67 bâtiments publics", indique l’échevin. Total des investissements sous la mandature : 3,4 millions. Si l’on y ajoute le marché de maintenance passé pour améliorer la réactivité en période hivernale, l’ardoise monte à 6,2 millions. Comme le rappelle Goffart, "nous avons en effet désigné un sous-traitant pour renforcer nos effectifs".

Les services techniques de Charleroi comptent 9 chauffagistes. En raison de la vétusté des installations, ils sont régulièrement débordés par la demande l’hiver. Un marché stock de 2,8 millions permet d’y répondre plus efficacement. En cas de panne, le responsable du bâtiment concerné prend directement contact avec l’entreprise privée pour lui signaler l’avarie. Cela permet de raccourcir les temps d’intervention.

Le plan chauffage avait été initié sous la précédente mandature. Il est monté en puissance pour rencontrer les problèmes - très nombreux - liés à un déficit d’entretien et d’investissement. L’hiver dernier, plusieurs écoles en avaient encore fait les frais. Le patrimoine immobilier communal compte 550 bâtiments. Il y a donc encore du pain sur la planche.