Charleroi Le parquet de Charleroi a été avisé, même si aucune menace n’accompagnait le "paquet-cadeau".

Un professeur de boulangerie, qui officie en promotion sociale à l’Université du Travail de Charleroi, a reçu un bien macabre présent par voie postale, vendredi dernier. Un colis qui dégageait une odeur pestilentielle a effectivement été livré par les services de BPost à l’établissement.

L’enseignant ciblé n’était pas présent au moment des faits mais, une fois le colis ouvert, il a bien dû constater qu’il contenait le cadavre en décomposition d’un rat. Aucun message de menace n’a été retrouvé dans la boîte. On ignore donc s’il s’agissait d’une revendication d’un élève mécontent ou d’un éventuel conflit personnel. Une chose est certaine, le professeur s’est fait un ennemi. Le parquet de Charleroi a été avisé des faits, mais à ce stade, aucune procédure particulière n’a été mise en oeuvre.