Charleroi L’ambition est de pouvoir lancer le marché à la fin 2017.

Dans le cadre de son nouveau métier d’aménageur urbain, l’intercommunale Igretec s’est vue confier la conception et la réalisation du Left side business park, un quartier d’affaires sur le site de la Cité des Finances à l’entrée Ouest de Charleroi. Il s’agit de construire six tours de bureaux d’une hauteur de 8 à 10 étages.

La régionale FGTB de Charleroi a signé pour la première d’entre elles, d’une superficie de 5.000 mètres carrés avec un parking d’une capacité de 160 places, dont 125 intérieures. "Il s’agit de regrouper nos activités dispersées et d’offrir à nos membres et nos usagers une infrastructure de première qualité", explique le secrétaire régional Vincent Pestieau. "Le bâtiment que nous occupons sur le boulevard Devreux date de 1976. Il devient exigu, et le manque de places de parking constitue un réel problème."

À la recherche d’un emplacement bien situé dans l’intra ring, la FGTB a porté son choix sur le terrain actuellement occupé par le parking du Rivage au fond de la rue du Grand Central. "C’est dans le prolongement direct du boulevard Tirou que la tour sera édifiée", indique le directeur général d’Igretec Renaud Moens. Le building comptera dix étages, dont un technique. Il s’élèvera un peu au dessus du petit ring. "L’accessibilité est idéale", se félicite Vincent Pestieau. "Nous serons à 300 mètres des entrées et sortie d’autoroute, avec une concentration de l’offre de transport en commun : gare SNCB, gare de bus et de métro du TEC. C’est là que nous assurerons l’accueil de nos affiliés en y adaptant les principaux services qui leur sont ouverts : service chômage, service juridique, service d’accompagnement. Toutes nos activités y seront regroupées, ainsi que nos centrales à l’exception de la CGSP (services publics) et du Setca. Ces derniers continueront à occuper leurs sièges de la rue de Montigny et de Montigny-le-Tilleul qu’ils ont rénovés. A terme, la volonté est toutefois de les accueillir dans notre tour."

A ce stade , le cahier de charges pour la construction est en cours d’élaboration. Pour compte de son client, Igretec coordonnera les travaux et assurera la maîtrise d’ouvrage. L’ambition est de pouvoir lancer le marché à la fin 2017 pour commencer l’année suivante. Le chantier s’étalera sur deux ans. "Nous voulons que tout soit fini pour mars 2020", indique le secrétaire. La FGTB occupe une centaine de travailleurs. Elle regroupe 100.000 membres. Que deviendra le siège actuel ? "La volonté est de le vendre. Sa superficie de 3.800 mètres carrés sur trois étages pourrait convenir à un groupe hôtelier".