Charleroi

Ce vendredi, les élèves de l’Athénée Royale René Magritte ramassaient les déchets dans les rues.

Ils étaient environ 80 dans les rues de Châtelet ce vendredi 23 Mars, âgés d’une douzaine d’années et munis de pinces pour ramasser les déchets dans les rues. Encadrés par les membres de l’ASBL Châtelet Centre-Ville, les élèves de premières années de l’Athénée Royale René Magritte participaient à une vaste collecte de déchets, à la place du Déversoir ou se tiendra prochainement la foire.

Christine Delforge, éducatrice de l’école explique. : “Le préfet de l’école accorde énormément d’importance au civisme. C’est l’occasion pour les élèves de se rendre compte de l’impact que peut avoir un papier jeté de la rue. C’est la deuxième année que l’on organise cette activité et ça fonctionne. Ils se rendent aussi compte que la cour de l’école n’est pas une poubelle. On a moins de problèmes de ce genre avec les élèves qui ont l’activité qu’avec les plus vieux.”

Derrière les arbres qui bordent la rue d’Acoz, une douzaine d’adolescents rient de leurs trouvailles parmi les nombreux dépôts clandestins. Une cage à hamster, un aspirateur, la recherche du déchet le plus saugrenu s’ajoute à la motivation déjà très présente des écologistes en herbe.

Les professeurs présents ne s’attendaient pas à autant d’enthousiasme pour une telle activité et même des élèves “peu intéressés par les études” comme elles le disent, semblent y prendre du plaisir. “C’est très important de faire ça aujourd’hui, sinon il y a des déchets partout. C’est plus agréable d’avoir une ville propre que de voir des déchets un peu partout. On est motivés pour que ça change.” explique Matheo, élève de l’Athénée.

Cette mobilisation se déroule à la fois dans le cadre de l’action “Quartier propre” et de “Wallonie plus propre”. Une conjonction importante qui permet aux rues et sentier de respirer un air un peu plus sain.