Charleroi Le Charbonnage n°10 du Gouffre entre aussi dans l’appel à projet Marshall 4.0.

Après le projet de réhabilitation de l’Hôtel Dieu, c’est au tour du charbonnage n° 10 du Gouffre dans lequel la Ville de Châtelet se projette.

Toujours dans le cadre de l’appel à projets du plan Marshall 4.0, un projet autour du charbonnage est également lancé, du moins proposé à la Région wallonne, faut-il encore que celui-ci soit accepté.

Le n°10 du Gouffre est le principal et dernier charbonnage de la société des Charbonnages du Gouffre. Il est situé à Châtelineau. Il a été exploité de 1916 à 1969. Il a d’abord été reconverti en zoo, pour ensuite devenir un site de destruction automobile. Aujourd’hui, le bâtiment le mieux conservé est utilisé par une société spécialisée dans le béton. Le reste tombe en ruine, le lieu est d’ailleurs souvent utilisé pour la pratique de l’urbex.

Laissé à l'abandon

Les bâtiments de 6 hectares sont donc maintenant à l’abandon, ils se dégradent au fur et à mesure, la végétation pousse. Le lieu est utilisé pour l’urbex mais également pour le trafic de stupéfiants en tout genre. La Ville souhaite donc réhabiliter cet endroit pour faire revivre l’ancien charbonnage.

En l’état, le projet demandera beaucoup d’assainissement. C’est un projet mi-public, mi-privé. Les bâtiments arrière seront détruits car ils sont dans un état de délabrement trop avancé. Alors que ceux de l’avant seront conservés et transformés en salle polyvalente.

Une zone de parking boisée sera également construite, ainsi qu’un espace vert public et un parc, avec une zone privatisée de logements qui dépendrait donc des projets immobiliers à venir.

Plus de 5 millions d'euros

Sur le plan de la réhabilitation technique, le projet est avancé, les études préalables sont déjà réalisées. Cependant, sur le plan du partenariat public privé, le projet n’est qu’à l’ébauche. De plus, le budget provisoire est alourdi par la pollution des sols et l’assainissement de la zone. La Région wallonne pourrait intervenir sur presque 5 millions de budget, seulement pour la partie assainissement et rénovation.

Cette nouvelle attractivité est intéressante pour Châtelet. Le charbonnage n°10 du gouffre reprendrait vie avec des espaces pour les Châtelettains.