Charleroi Ce week-end, le pont a été démoli pour laisser place à un nouveau au mois de mai.

Le pont du Viaduc, appelé aujourd’hui le pont du Chemin de Fer, existe depuis 1919. Il est situé au niveau de la gare ferroviaire et fait le passage entre Châtelet et Châtelineau.

C’est en 1892 que le premier viaduc est créé. Il amène la suppression, en 1895, du passage à niveau de l’axe. Lors de cette suppression, on identifie un premier viaduc. Vers 1919, il est remplacé par une construction en béton armé, plus moderne et mieux adapté au passage des tramways ainsi qu’à la circulation routière naissante.

Après cent ans d’existence, ce pont avait besoin d’un bon coup de neuf. Les dégradations sont clairement visibles. Il est devenu dangereux. Un niveau de sécurité élevé est nécessaire pour le trafic ferroviaire. Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire, s’est alors lancé dans un projet de renouvellement du pont du Chemin de Fer. Il a été démoli ce week-end, pour être reconstruit dans les mois à venir. Depuis le mois d’août, les travaux ont commencé. Ce week-end, les ouvriers se sont démènés pour le démolir entièrement. Ce lundi matin, le pont du Chemin de Fer a entièrement disparu.

C’est avec émotion que les passants s’arrêtaient pour admirer ce chantier impressionnant. Mille tonnes sont à évacuer. C’est, pour eux, des souvenirs qui s’en vont. "Je prenais ce pont chaque matin pour aller à l’école quand j’étais petite, j’y croisais beaucoup de monde", raconte une habitante. C’est avec grande nostalgie que les habitants se remémorent leurs souvenirs. Ce pont fait partie de l’histoire, c’est un témoin historique du passé mineur de Châtelet.

Les riverains s’arrêtaient pour admirer la fin d’une époque. Ce n’est bien sûr que pour l’avenir d’un pont plus sécurisé et moderne.