Charleroi

Les travaux commenceront au mois d'août pour se terminer en mai 2019.

Le pont du Chemin de Fer à Châtelet a été construit en 1919. Pour fêter ses 100 ans d’existence, il va faire peau neuve.

Ce pont va faire l’objet d’un chantier de renouvellement, il sera démoli et reconstruit. “C’est un chantier pour lequel la priorité est de maintenir un niveau de sécurité élevé pour le trafic ferroviaire”, explique la ville. Les dégradations du pont sont clairement visibles. Ce témoin historique du passé mineur de Châtelet a tout de même vécu 100 ans. Sa remise à neuf est nécessaire pour sa sécurité. On parle ici d’un chantier impressionnant : 1.000 tonnes seront à évacuer.

Le projet est mené par Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire : “Pour garantir le trafic ferroviaire sûr et ponctuel, il est essentiel d’assurer des contrôles permanents des ouvrages d’arts, et de les remplacer lorsque le temps en est venu.”

Les travaux préparatoires débuteront le 20 août. À partir du 17 septembre, le pont sera fermé. En octobre, il sera démoli. Ensuite aura lieu l’assemblage des éléments structuraux du pont (préfabriqués en atelier). Pour ensuite réaliser la dalle du tablier, de l’échantéité et équipement de la voirie. De novembre au mois de mai, auront lieu l’équipement du pont et les finitions pour que le pont soit ensuite rouvert.

Au niveau de la mobilité , le pont sera donc fermé du mois de septembre 2018 au mois de mai 2019. D’autres rues seront perturbées et fermées lors de la phase de démolition et de reconstruction. Deux plans de déviations sont envisagés afin de préserver l’accès à la gare par la rue Grégoire Soupart. Ces déviations seront confirmées par la Région Wallonne en temps voulu.

La majorité des travaux d’ingénierie civile s’effectuera de mi-septembre à mi-novembre. La réouverture du pont devrait avoir lieu au mois de mai de l’année prochaine.