Charleroi Les jeunes exclus de la politique locale ont donné de la voix face aux candidats.


Grand moment de solitude pour les élus et candidats aux prochaines élections d’octobre. Invités à participer à un débat du Moc (Mouvement ouvrier chrétien), les intervenants se sont fait vivement apostropher par quelques représentants du conseil des jeunes de Châtelet.

Alors que les premières questions des opérateurs de terrain étaient terminées, c’était au tour du public d’interpeller les candidats. Les jeunes ont saisi l’occasion pour donner de la voix et faire part de leur désarroi devant les discours entendus. En effet, tous les débatteurs mettaient en avant des projets et une grande nécessité d’ouvrir des maisons de jeunes sur Châtelet, Châtelineau et Bouffioulx sans s’intéresser à ce que le conseil mettait déjà en place.

En plus de l’absence remarquée des édiles locaux à la plupart des activités organisées par les jeunes, ils n’en sont pas revenus d’avoir dû abandonner un de leur grand projet : sensibiliser leurs pairs à la politique et aux enjeux de celle-ci. Les sommets étaient atteints quand le groupe s’est confié sur sa profonde déception de ne pas avoir pu organiser une table ronde ainsi que leur propre débat.

Au moment de mettre des noms sur les responsables de ce refus, les jeunes ont clairement visé le bourgmestre. "Il a refusé en disant que cela ne se ferait pas avant les élections car cela risquait de tourner au pugilat, or nous sommes tous réunis aujourd’hui ici pour un débat en public."

Laissés sans voix, les représentants des partis ont tenté d’esquiver le sujet en invoquant des emplois du temps chargés, reléguant par là l’importance de l’action de la jeunesse locale.

Un systèmE de parrainage a même été abandonné. Si quelques élus prenaient leur rôle à cœur, la majorité des jeunes restaient sans parrains.

Même si le public avait d’autres préoccupations, l’ensemble de l’assistance a soutenu l’intervention des jeunes par des applaudissements nourris, tandis que, au bord des larmes, une jeune fille affrontait seule les candidats. Après qu’elle a délivré son message poignant, les candidats ont poursuivi le débat.