Charleroi

Hier soir, le comité du MR de Châtelet annonçait son départ pour créer leur propre liste citoyenne.

Ce fut le choc pour les autres membres du groupe ainsi que pour Denis Ducarme, Président du MR en Hainaut. “On a eu une réunion vendredi soir qui était assez constructive. Elle visait à retrouver le sens de l’équipe”, explique-t-il. La réunion s’étant bien passé, ce fut le choc auprès des membres MR qui ne s’attendaient pas à ce départ de presque la totalité du comité.

Pour la suite du groupe MR châtelettain c’est donc l’étonnement mais il va falloir également se reconstruire. En effet, Michaël Simons serait parti avec 28 personnes de la liste électorale déjà mise en place. “Le MR de Châtelet est en mesure de créer une liste avec les forces qu’il reste. Il y a un paquet de membres, ils vont tout mettre en œuvre pour ça. J’ai reçu des messages de certains membres, ils sont très choqués mais ils souhaitent proposer un programme en adéquation avec nos idées. Je suis triste de voir ce départ, mais ce n’est pas la première fois que ça arrive. Personne n’est indispensable, ni moi, ni eux, ni quelqu’un d’autre.”

Michaël SImons, le chef de file, ainsi que l’ancien président du MR de Châtelet, ont affirmé rester affilier au groupe mais partir à cause des choix des mandataires. Cependant, Denis Ducarme ne le voit pas du même œil. Cette nouvelle liste “Ensemble pour Châtelet” serait formée de candidats principalement MR, ce qui porterait à concurrence de la vraie liste du groupe MR

“On ne peut pas faire une liste en concurrence. Je suis assez souple, je vais leur laisser quelques jours de réflexion. S’ils ne reviennent pas avec des sentiments meilleurs, avec un collectif MR, ils seront exclus.”