Charleroi

La ville a reçu 4 millions d'euros pour réhabiliter le patrimoine de Châtelet.

Au mois de septembre 2017, la Ville de Châtelet introduisait deux projets dans le cadre du plan Marshall 4.0. Celui-ci permet d’obtenir des subventions afin de réhabiliter un bâtiment à l’abandon.

Les deux projets choisis par la ville concernent l’Hôtel-Dieu et le charbonnage du Gouffre n°10. La ville vient de recevoir 4 millions d’euros pour réhabiliter ces deux lieux. L’Hôtel-Dieu serait reconverti en une résidence service qui favorisera la création d’un pôle médical. L’ancien charbonnage deviendra un espace polyvalent avec un poumon vert qui offrira des perspectives pour le haut de Châtelineau.


L'Hôtel-Dieu

© ORLANDINO

L’Hôtel-Dieu a été inauguré en 1868, c’est un patrimoine exceptionnel. Il a été occupé par le CPAS jusqu’en 2013, depuis il est laissé à l’abandon. Situé à proximité d’une crèche, de la Clinique Léon Neuens, de la maison de repas et de soins Emile Lempereur, ce bâtiment qui sera transformé en une résidence service, renforcera le pôle dédié aux soins de santé. Cela aura également une influence positive sur l’emploi au centre de Châtelet. Le budget pour ce projet est de 2 millions d’euros. La ville a reçu un subside de 1,3 million d’euros.


Le charbonnage n°10 du Gouffre

© CC-BY-SA-BOURGEOIS

Les charbonnages, c’est un plan de l’histoire gigantesque qui suscite de grandes passions aujourd’hui. Son histoire est ancrée au sein de l’entité. Le n°10 du Gouffre est le principal et dernier charbonnage de la Société des Charbonnages du Gouffre. Il a été exploité de 1916 à 1969. Par la suite, c'est devenu un zoo. “On l’appelle d’ailleurs le zoo de Châtelineau”, explique Nicolas Buissart. Ceci, avant d’être utilisé par une entreprise d’automobile, pour ensuite être laissé à l’abandon.

Aujourd’hui, il est souvent le lieu de rendez-vous des urbexeurs. Les explorateurs urbains se rendent dans le bâtiment abandonné pour y découvrir les lieux, y faire des photos, sans le dégrader. Le bâtiment est devenu un lieu culte dans la région pour les amateurs d'urbex notamment. Y entrer est facile même si cela reste interdit. Nicolas Buissart, c’est le gérant de “Charleroi Adventure”. Il fait découvrir à des groupes des lieux insolites à Charleroi. Le charbonnage n°10 du Gouffre fait partie de ses visites, des architectes, des cameramans, des artistes, etc, se rendent sur place. De nombreuses vidéos auraient été filmées dans l’ancien bâtiment.“Il est dans un sale état mais il reste quand même très joli.” Ce lieu est marqué par son histoire, ce qui en fait sa particularité.

Le projet veut transformer l’ancien charbonnage en une imposante salle polyvalente qui donnera un point d’ancrage culturel et sportif. La reconversion de la zone d’espace vert (côté rue Jean Baptiste Faux) en parc arboré aménagé créera un poumon vert avec d’éventuelles structures de jeux et d’activités sportives. Un accès direct sera également créé depuis la rue de la Croix afin de relier le site à la N90 et permettre aux riverains du quartier de profiter de cette verdure future.

​ ​