Charleroi

Le 12 avril, les secours intervenaient dans une habitation pour une petite fille de 7 ans inconsciente.

Le 12 avril dernier, les secours intervenaient dans une habitation de la rue de l’Athénée à Chimay pour une petite fille de 7 ans inconsciente. Etouffée dans son sommeil par ses vomissements, l’enfant n’a pas survécu. Une instruction pour homicide involontaire a été ouverte par le parquet de Charleroi, vu la précarité du foyer dans lequel vivait la fillette, et en particulier, la toxicomanie profonde de ses parents. Le père, qui a tout fait pour ranimer la petite Emmie, s’est suicidé quelques jours après les faits. 

Les analyses toxicologiques ont quant à elles démontré que le décès de la petite était dû à l’absorption de méthadone. Fin de semaine dernière, sa mère, Brigitte V., a été placée sous mandat d’arrêt pour avoir administré volontairement cette substance à sa fille, sans intention de donner la mort. Brigitte nie formellement les faits mais son mandat a été prolongé, ce lundi, par la chambre du conseil de Charleroi.