Charleroi

Le nouveau député fédéral du PS ne sera pas présent sur les listes du 14 octobre.


Comme Philippe Blanchart à Thuin, le nouveau député fédéral du Hainaut Olivier Henry (PS) a décidé de ne plus participer à la vie politique de Fleurus sous la prochaine mandature. "Je ne figurerai donc pas sur la liste communale d'octobre prochain", indique celui qui était pressenti pour la pousser. 

En 2012, il avait signé le troisième score derrière le bourgmestre sortant Jean-Luc Borremans et l'échevin Francis Lorand: son absence pénalisera donc à coup sûr le parti, qui aura face à lui une liste solide de coalition à laquelle participent le MR, le CDH et Ecolo. 

S'il n'est pas partisan du décumul intégral, Olivier Henry se soumet à la mesure adoptée par la fédération PS de Charleroi. "Dans la mesure où je ne pourrai plus être candidat à un poste dans le collège de Fleurus, j'ai décidé de me retirer pour faire de la place aux jeunes et me concentrer sur mon travail au parlement fédéral", explique-t-il. Olivier Henry entend néanmoins s'investir pleinement dans la campagne d'octobre. "En dehors de Fleurus où je serai à fond avec les candidats de la liste, je me mettrai partout à la disposition du parti pour faire du porte à porte, un moyen efficace de convaincre l'électeur. " 

En Hainaut, le député fédéral a la volonté de s'adresser prioritairement aux jeunes. Quant à ses ambitions politiques, le compte à rebours a commencé ce jeudi avec sa prestation de serment devant le parlement fédéral."J'en suis à exactement 365 jours des prochaines législatives"

Il y briguera une place d'effectif sur la liste sans doute emmenée par Paul Magnette, en tant que deuxième candidat masculin de la fédération puisqu'Eric Massin n'y figurera plus.