Charleroi Après 6 ans passés à Bruxelles, le patron applique la même rigueur dans sa friterie.


David Odorico dit "Dave Lafrite" est un frituriste bien connu à Ransart et au-delà. Voilà 10 ans qu’il a repris la friterie familiale alors que son destin aurait pu être tout autre.

Passionné de cuisine, il entreprend des études à l’IND de Fleurus en hôtellerie. Lors de sa dernière année, une connaissance lui demande où il souhaite travailler et si cela lui dit de travailler au célèbre restaurant étoilé bruxellois Comme chez Soi, à l’époque dirigé par le chef Pierre Wynants. À 19 ans, le Ransartois a donc fait ses valises pour aller s’établir dans la capitale.

"Lors de l’entretien d’embauche, le chef m’a demandé si je savais parler néerlandais mais manque de chance tous les ans j’ai eu un examen de passage en néerlandais. Cela n’a pas refroidi le chef qui, pendant un an, m’a fait suivre des cours intensifs et quand j’ai eu fini j’ai recommencé avec l’anglais" se souvient-il.

Au moment où ses parents désirent stopper leur activité dans leur friterie, un choix s’offre à lui : soit reprendre, soit poursuivre à Bruxelles, lui qui est devenu chef de rang.

Sachant à quel point ses parents se sont investis, il reprend.

De son passage au Comme chez Soi, David garde la rigueur et l’amour des bons produits. "Tout ce qui sort de ma cuisine passe par moi et mon personnel est formé pour s’adresser aux clients dans le plus grand respect. Mes frites viennent de chez un fermier de Sambreville. La qualité de la graisse est aussi très importante. Quel que soit ce qui est vendu, les clients retiendront le goût des frites."

Même si son commerce fait à peine 50 m² les files d’attente n’effraient personne car beaucoup viennent également pour l’ambiance conviviale et familiale.

La vingtaine de personnes qui peuvent s’installer en salle est servie comme chez un étoilé.

"Je ne me vois pas arrêter mon activité. Oui, je commence tous les jours à 8 h 30 et je finis tard mais chaque jour est différent. Je suis toujours en contact avec le Comme chez Soi grâce à mes anciens collègues qui viennent régulièrement manger chez moi."