Charleroi Les Carolos mis au défi de changer leurs habitudes le mardi 18 septembre.


Du 16 au 22 septembre, c’est la semaine wallonne de la mobilité. À Charleroi, la régionale du Mouvement ouvrier chrétien (Moc) s’est associée au Cenforsoc (FGTB) et au Gracq (Groupe de recherche et d’action des cyclistes quotidiens) pour lancer un défi aux Carolos : réduire la pression des voitures individuelles en recourant au transport collectif ou partagé (train, bus, métro, vélo ou covoiturage) le mardi 18 septembre, afin de se rendre sur son lieu de travail.

Pour montrer que c’est possible, les participants sont invités à poster une photo d’eux ce jour-là (avant 11 h du matin) avec le hashtag #défimobilitécharleroi.

En vue de faciliter les déplacements et favoriser les partages de véhicules, une page "Défi mobilité partagée" a été créée sur Facebook : pour obtenir ou proposer un lift, c’est là qu’il faut s’inscrire en mentionnant sa destination et le nombre de places souhaitées/disponibles.

De même, le Moc Charleroi-Thuin et le Cenforsoc ont ouvert un espace "Charleroi" sur la plateforme de covoiturage Taxistop : l’occasion de tester le concept en conditions réelles, même si son utilisation a été un flop à l’échelle de l’administration communale avec une participation ridiculement basse (0,5 % d’inscrits).

Pour le vélo, le Gracq propose plein de trucs et astuces dont un système de parrainage des novices (informations sur charleroi @ gracq . org ou au 0477 / 99 . 45 . 82 ).

Ce défi régional de mobilité s’inscrit dans le cadre de la campagne "6 idées pour un monde juste et équitable" qui mobilise les organisations syndicales, les mutualités et les milieux associatifs. Objectif : se mobiliser contre les mesures jugées injustes du gouvernement Michel en proposant des solutions autour de six thématiques : l’emploi, la formation, la sécurité sociale, le service public, la fiscalité et, bien entendu, la mobilité.