Charleroi Depuis le mois de mai, Deliveroo vous apporte vos plats à vélo dans le centre de Charleroi.


Deliveroo, c’est une société qui vous livre vos plats à vélo dans le centre de Charleroi. Elle est présente dans 12 villes de Belgique, dont 3 en Wallonie : Liège, Waterloo et Charleroi. Chez nous, ça vient de commencer, elle est arrivée en mai. Et en deux mois, elle propose déjà plus de 30 restaurants sur son site web : Maki Time, le Manolo, le munchy’s bar, etc.

"On a choisi de s’implanter à Charleroi parce que c’est une ville dont on entend beaucoup parler, beaucoup de restaurants veulent s’y installer car le centre-ville se dynamise. Il y a une bonne dynamique ici, les gens essayent de créer de nouveaux concepts", explique Mathieu de Lophem, le General Manager de Deliveroo.

La particularité de Deliveroo c’est que les livreurs se déplacent à vélo ! Eh oui, plus d’une cinquantaine de livreurs ont été actifs ces trois dernières semaines. Les livraisons se font, du coup, seulement dans un rayon de 2,5 km autour du restaurant. Mais c’est le job idéal pour les étudiants. "80 % de nos livreurs sont des étudiants. C’est un travail à vélo donc c’est plus pour les jeunes. Ils peuvent travailler quelques semaines, c’est quand ils veulent et le temps qu’ils veulent", explique le manager. Les étudiants sont mis sous statut indépendant et peuvent donc travailler quand ils le désirent.

À peu près 50 livreurs travaillent à Charleroi. Le rush c’est le soir et le dimanche. Le midi, Deliveroo n’a besoin que de peu de livreur. "On essaye que tous les livreurs puissent travailler un maximum pendant les heures nécessaires, pour que ce soit rentable." Deliveroo fourni le sac à dos, la veste, un porte-gsm, une batterie, une lumière et un casque. Le travailleur doit posséder son propre vélo et un gsm. Tout se passe via l’application : les clients commandent grâce à l’application ou au site web, le restaurateur en prend note de la même façon et le livreur reçoit une notification quand il doit livrer un plat.

Bien sûr, on ne fait pas carrière comme livreur chez Deliveroo. Mais c’est un emploi "bouche-trou" qui peut s’avérer idéal pour les sans-emploi, des artistes intermittents, les étudiants ou toute personne qui souhaite avoir un petit salaire supplémentaire en ne travaillant que quelques heures par ci, par là. Ca tombe bien, pendant les vacances d’été, les étudiants recherchent un petit job, pile quand Deliveroo reçoit plus de commandes que le reste de l’année.

Deliveroo se démarque de la concurrence

TakeaWay n’est "que" un site internet qui rassemble les restaurants qui livrent eux-mêmes leur repas, eux ne proposent pas la livraison, c’est un relais. Il existe également Uber Eats, qui vient lui aussi de débarquer sur Charleroi, et qui livre... mais on constate que beaucoup moins de restaurant y sont répertoriés.

Deliveroo se démarque également par un repas apporté à vélo, dans un rayon de 2,5 km autour du restaurant. De plus, aucun engagement financier n’est demandé aux restaurants, Deliveroo prend simplement une part : les prix sur la plateforme sont d’ailleurs les mêmes que si le client mangeait sur place, mais avec une livraison payante.

Deliveroo veut aussi aider les restaurateurs: publicité, marketing, conseils. La société veut leur apporter un revenu supplémentaire, leur permettre de vendre quelques repas de plus.