Charleroi

Le procureur du Roi de division Vincent Fiasse a infirmé ce jeudi l'information communiquée mercredi soir, selon laquelle Philippe Lejeune, ex-directeur de l'Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi (ISPPC), faisait l'objet d'une triple inculpation.


Contrairement aux informations qui nous ont été confirmées par l'ISPPC et son avocat, de vive-voix et via 2 pièces qui ont été communiquée à la DH et ses journalistes, Philippe Lejeune n'a pas été inculpé. "Philippe Lejeune a été entendu par les enquêteurs mais n'a pas été, à ce stade, déféré devant le juge d'instruction", précise le procureur du Roi.

Plusieurs "affaires" impliquant Philippe Lejeune, également bourgmestre socialiste de Merbes-le-Château, avaient été dévoilées en 2017. Il était notamment question du montant de ses rémunérations, qui lui étaient attribuées sur la base d'une convention entre l'ISPPC et la SPRL qu'il avait créée, à hauteur de 335.000 euros annuels.

Un second dossier évoquait de possibles errements dans l'utilisation de matériel de l'institution, et particulièrement d'une "machine à ratas" (machine à ratatouille), un appareillage qui avait servi à confectionner des plats pour des festivités organisées à Merbes-le-Château.

Un dossier est actuellement à l'instruction pour prise d'intérêts, détournements par fonctionnaire public et abus de biens sociaux. A ce stade de l'enquête, Philippe Lejeune n'a pas été inculpé. Il a été entendu par les enquêteurs mais n'a pas (encore) rencontré le juge d'instruction en charge du dossier.