Charleroi Pour la fête des travailleurs, la FGTB s’est rassemblée pour les traditionnels discours.

Comme chaque année, la FGTB se rassemble le 1 er mai, jour de la fête du travail. Cette année, le thème était la solidarité sans frontière.

La journée a débuté devant le siège régional de la FGTB au boulevard Devreux avec quelques discours des membres de la FGTB. La solidarité internationale, c’était le cœur de cette journée. "Solidarité sans frontière, c’est un thème qui a toute son importance aujourd’hui" , s’exclame Vincent Pestieau, secrétaire régional de la FGTB. La police en Espagne qui matraque les gens qui veulent aller voter, la police en France qui fait sortir des étudiants en lutte, l’armée en Hongrie qui construit des murs de barbelés contre les étrangers : "Voici l’image de l’Europe en 2018. Heureusement, ça ne se limite pas à cela. C’est également des peuples qui se battent. La résistance, c’est le pourquoi de la naissance de la FGTB. Pour nous, c’est quelque chose d’essentiel." Pour cela, la FGTB a souhaité donner la parole aux jeunes, notamment 13 Carolos qui ont voyagé en Palestine.

Une prise de parole des plus marquantes de la part de ces jeunes Carolos partis en Palestine. Ils ont pris quelques minutes pour raconter ce qu’ils ont vu là-bas. Les préparations du voyage, l’arrivée, les bombardements, ou les faux bombardements, le rituel matinal, en quelques minutes, ils ont raconté ce qu’ils pouvaient. "Ce que l’on nous a dit, on l’a vu", explique l’une d’entre eux. Une exposition sur leur voyage est présente à Charleroi Danse.

Un appel aux politiciens a également été donné. Le PTB était présent ainsi que le PS qui s’est rendu à la manifestation de la FGTB avant d’assister à son propre rassemblement à l’auditorium de l’UT. Le président de la FGTB en a profité pour leur faire passer un message "Je voudrais que vous ayez une certaine cohérence dans toutes vos revendications. Et je le dis à Xavier, à Paul et peut-être à Germain, de remonter un peu les discours de la FGTB dans vos états-majors."

Après les discours, l’assemblée s’est dirigée ensemble vers la statue de Jules Destrée. Pour terminer à Charleroi Danse pour une après-midi festive.