Charleroi Le fleurisien et son frère démontent la porte d’entrée de ses ex-beaux parents.


Ce mercredi avait lieu une nouvelle audition dans l’affaire des frères Kolp. Mathia et Lucas ont comparu devant le juge Moulart dans le cadre d’une affaire de tentative de meurtre, de séquestration, de port d’arme, de dégradation de biens, de menaces avec objet et paroles et coups portés à l’encontre d’une petite amie.

Les débats ont commencé par une remise à l’ordre et une expulsion d’un des protagonistes. Lucas Kolp était sorti de prison pour être présent à son procès alors que son frère était déjà installé sur le banc des prévenus.

Au moment de s’asseoir, le juge a demandé à Lucas de prendre quelques distances avec son frère.

Le ton est monté et le juge Moulart a dû exclure Lucas Klop. C’est donc sur ce fond d’arrogance et de sentiment d’impunité que les débats ont démarré. Seul Lucas s’est retrouvé devant les juges pour répondre de ces accusations.

Dans les précédentes audiences le jeune fleurusien niait en bloc avoir fait quoi que ce soit. Mais devant les vidéos de la police de Fleurus, il lui était impossible de nier plus longtemps. Le prévenu n’a plus nié avoir séquestré sa compagne Jennifer et lui avoir porté des coups entraînant une fracture du coccyx.

Il a été aussi démontré qu’il avait poursuivi Logan Scholders dans une voiture volée pour l’écraser. De même, il n’a plus nié avoir démoli avec l’aide son frère la porte d’entrée des parents de sa petite amie. Au vu de ses actes, Mathia risque jusqu’à 7 ans de prison mais est d’accord pour effectuer une peine de travaux.