Charleroi Déjà des peines sévères en première instance, mais pas assez selon le ministère public, qui fait appel.


Le ministère public a demandé mercredi, devant la cour d’appel du Hainaut, d’augmenter des peines prononcées en avril dernier par le tribunal correctionnel de Charleroi contre sept hommes qui ont écoulé de grosses quantités de cannabis en 2016 et 2017. 

Contrairement au tribunal, l’avocat général estime que certains prévenus agissaient dans le cadre d’une association. La suite du procès est prévue jeudi matin. 

Dans le cadre de cette affaire, le tribunal avait confisqué seize voitures et plus d’un million d’euros. Les peines d’amendes s’élevaient à plus de 350.000 euros et près de 21 ans de prison avaient été distribués.