Charleroi

Péruwelz (P1) - Gilly (P2) est l'affiche de la finale de la Coupe de Hainaut, ce mardi à 18h à Soignies

Gilly est à nonante minutes d’un titre historique. Le club, qui évolue en P2, rêve de décrocher la coupe du Hainaut face à Péruwelz, formation bien installée en P1. Le groupe respire la forme. Ce dimanche, il a pris le meilleur sur Montignies, le champion de la deuxième provinciale C. Un succès qui est de bon augure pour la suite.

"J’ai demandé à mes hommes un match sérieux", lance Nabyl Baïz, le mentor des Gilliciens. "Ils n’ont rien lâché. J’ai un peu fait tourner le noyau. Certains ont su saisir leur chance. Je devais également jouer le coup à fond pour Jumet qui avait une chance de décrocher la troisième tranche. C’est chose faite."

Les Gilliciens ont malheureusement galvaudé leur saison régulière. "C’est dommage car le groupe était capable de faire mieux. Mais cela n’a pas bien tourné. C’est pour ça que la coupe est devenue un objectif au fil des semaines."

Sans faire de bruit, Gilly a passé les tours. Il est même parvenu à sortir une équipe d’Houdeng qui respirait la forme. "Le groupe est soudé. Il est également de qualité. Mes joueurs sont capables de réaliser de grandes choses. Mardi, ils pourront marquer l’histoire du club. Dans une vie, c’est rare de pouvoir disputer une finale. Il faut en profiter. C’est l’occasion de marquer les esprits."

L’entraîneur attend beaucoup de ce dernier match. Contre Péruwelz, il veut la victoire. "J’ai eu l’occasion de visionner cette équipe. C’est solide. Il y a de l’expérience. La défense centrale ne lâche rien. Les attaquants sont rapides. Mais il y a également quelques faiblesses. On devra tout faire pour les exploiter."

Pour cette rencontre, Nabyl Baïz devrait pouvoir compter sur un large soutien. "Jérémy Lermarque, l’entraîneur de Jamioulx a lancé un groupe. Il y a de nombreux joueurs de notre série qui vont venir nous soutenir. Bouffioulx et Jumet seront là notamment. C’est bien. Cela dépasse le cadre de nos rencontres. Il y a une belle ambiance entre les joueurs. J’espère que l’on va ramener la coupe à Charleroi !"