Charleroi La société chinoise ambitionne d'être le leader mondial des véhicules électriques

Ce mercredi matin, le ministre wallon de l'économie Pierre-Yves Jeholet a annoncé que le conseil d'administration de la SOGEPA approuvait le financement du projet Thunder Power Belgium.

Après des multiples rencontres, le constructeur de véhicules électriques chinois et la Région Wallonne sont tombés d'accord sur une possible remise en service l'ancien site de Caterpillar pour y établir son usine européenne.

Un premier budget de 150 millions d'euros a été accordé dans le cadre d’un plan d’investissement de 405 millions d’euros.

Pour Thunder Power, le site de Gosselies est plus qu'intéressant car l'entreprise chinoise souhaiterait y installer ses activités européennes.

"Ce projet s’inscrit parfaitement dans l’ambition politique wallonne, fédérale et européenne autour de la mobilité durable et des objectifs de transition énergétique. Il constitue également une opportunité à saisir en terme d’emploi puisque, rappelons-le, à l’horizon 2020, la main-d’œuvre devrait s’élever à près de 650 personnes et atteindre, à l’horizon 2025, plusieurs milliers de personnes. Mais c’est aussi une chance pour nos entreprises wallonnes car une des conditions est le recours à une sous-traitance locale et des fournisseurs issus de la Région !" se réjouit le Ministre de l’Economie Pierre-Yves Jeholet.

Pour le Bourgmestre de Charleroi Paul Magnette actuellement à l'étranger, il s'agit d'une très bonne nouvelle. La possible installation de l'entreprise qui souhaite détrôner Tesla est une preuve que la Wallonie, et plus précisément la région de Charleroi, est très compétitive et regorge de savoir-faire souvent trop discrets.

Il explique: "nous sommes dans une zone idéale pour ce genre d'activité. Nous possédons un site exceptionnel, nous avons une main d'oeuvre très qualifiée et notre situation géographique est un atout majeur. Grâce à l'aéroport, nous possédons une liaison directe." 

Il ajoute également: "nous avons su mettre sur pied les outils nécessaire à promouvoir le site gosselien. Le CATCH a pour mission de parcourir le monde afin d'intéresser les entreprises qui chercheraient un pareil site. Nous avons très bien d'acquérir ce site gratuitement. Même si plusieurs étapes restent à franchir, voilà une avancée concrète dans un dossier qui a requis toute notre attention et notre expertise"