Charleroi La liste MR a été présentée ce samedi, les tensions se sont apaisées, ou pas…

Ce samedi, la liste MR d’Ham-sur-Heure, pour les élections communales d’octobre 2018, a été présentée au grand public.

Pour rappel, suite à des tensions dans le groupe MR entre le 1er échevin, Adrien Dolimont, et le bourgmestre, Yves Binon, un accord a été mis en place concernant ces prochaines élections communales. Adrien Dolimont, élu chef de file, le resterait. Cependant, Yves Binon serait tête de liste. En contrepartie, s’il est élu bourgmestre, il s’engage à laisser la place au 1er échevin après 4 ans de mandature, au lieu des 6. Suite à ce compromis, les histoires avaient l’air de s’apaiser. Mais il y a quelques semaines, Yves Binon est revenu sur cet accord en annonçant dans la presse que s’il est élu, il ferait une mandature complète, c’est-à-dire 6 ans.

Ce samedi, la liste a été présentée officiellement à la population. Sans surprise, Yves Binon a bien été placé tête de liste. Jusque-là, Adrien Dolimont a tenu sa promesse. "Pour moi, l’accord est toujours d’actualité et je reste candidat bourgmestre", s’explique Adrien Dolimont. Quant à Yves Binon, il reste sur sa position : "Je n’ai pas l’habitude de ne pas respecter ma parole. Mais s’il y a des coups fourrés, alors je serai le seul à décider si je reste 4 ou 6 ans. Je pars pour 6 ans, le futur on verra." Adrien Dolimont répond simplement : "Je lui ai laissé la tête de liste, c’est déjà bien, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus." Seul l’avenir nous dira si l’accord sera respecté ou non.

À présent, la campagne est lancée au sein du MR local. La liste des 23 candidats a été annoncée. Les cinq premières places sont les membres du collège communal : Yves Binon, Marie-Astrid Attout, Adrien Dolimont, Laurence Roulin et Gilbert Cawet. Quelques autres membres du conseil communal ont été évincés de la liste, c’est notamment le cas d’Henri Rochez. Il a d’ailleurs, lors de la présentation, exprimé son incompréhension. Adrien Dolimont a expliqué son choix très clairement : "Je dois assurer la liste et préparer l’avenir pour les élections futures. On ne le voit presque plus, si on ne le retire pas maintenant, le problème se reposera plus tard."

Le choix du chef de file est d’avancer avec une équipe ambitieuse et dynamique. Huit nouveaux candidats sont entrés sur les listes : Fanny Gonzalez Vargas, la benjamine du groupe, Caroline Ligot-Marivoet, Bénédicte Anciaux, Thomas Colonval, Thomas Daubresse, et Lucie Demaret, l’ancienne conseillère au conseil communal de Charleroi. "La liste est cohérente et représentative de la population . L’objectif c’est de faire un maximum de sièges." À Ham-sur-Heure, les règles sont différentes : le score aux élections détermine la place de chacun dans le collège. Les résultats sont déjà très attendus dans la commune, tant au niveau du score général du parti que de chaque candidat.