Charleroi Caroline Taquin, insultée publiquement par Éric Massin, avait porté plainte.


On s’en souvient : le président du CPAS et de la Fédération PS de Charleroi, Éric Massin, avait insulté publiquement la bourgmestre de Courcelles Caroline Taquin (MR) de "salope" et de "rosse". Propos déplacés s’il en est, qui avaient mené l’homme politique à démissionner de son mandat interne à la fédération du parti. Un mot d’excuse et une démission plus tard, la bourgmestre MR a tout de même souhaité porter plainte contre le socialiste. Où en est-on dans cette affaire ?

Sur RTL, dans une interview pour "Les 48 heures des bourgmestres", Caroline Taquin a fait le point : "C’est une blessure qui n’est pas refermée. Ceci dit les citoyens m’attendent et j’ai du travail, j’ai donc dû reprendre très rapidement. J’ai eu accès au dossier récemment et ça suit son cours au niveau de la justice."

Est-ce qu’il y aura bien un procès, ou bien l’affaire pourrait se régler avec une transaction pénale ? "J’espère qu’on pourra régler ça au tribunal, parce que j’estime que, quand on vote des lois, on doit pouvoir les appliquer soi-même. Un homme politique se doit d’être exemplaire", a précisé Taquin.

Christophe Deborsu, le présentateur, a ensuite posé la question qui fâche : est-ce que toute cette histoire aide la bourgmestre pour sa campagne ? "Non, je ne mènerai pas ma campagne sur cette affaire. En six ans, on a beaucoup travaillé, on a autre chose à prouver, à construire, je ne souhaite pas en faire un argument de campagne."