Charleroi Le Dr Lejeune est prévenu d’abus de biens sociaux, détournements et prise d’intérêts.


Si une instruction judiciaire est ouverte dans le cadre des affaires de l’Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi (ISPPC), l’institution ne s’est pas encore constituée partie civile, selon son conseil Me Jean-Marc Rigaux. L’avocat vient d’être informé de la triple inculpation de l’ancien directeur général des Hôpitaux Philippe Lejeune, qui est aussi bourgmestre PS de Merbes-le-Château.

Abus de biens sociaux, prise d’intérêts, détournements : ce sont les préventions dont il fait l’objet à ce stade. Nous avons vainement tenté de joindre l’intéressé pour obtenir sa réaction.

Sans constitution de partie civile, l’ISPPC n’a pas de possibilité d’accès au dossier : son conseil d’administration a donné mandat à l’avocat pour avancer dans ce sens, ce qui ne devrait tarder en l’état de la procédure.

La semaine prochaine , une audience de plaidoiries est prévue au civil : elle porte sur le litige relatif aux rémunérations et conventions de travail de l’ancien directeur hospitalier, auquel vient de succéder le Dr Frédéric Flamand, ex-médecin chef du centre de Santé des Fagnes à Chimay. Dans son jugement qui pourrait n’intervenir qu’à la rentrée de septembre après les vacances, le tribunal dira s’il tranche les problématiques contractuelles ou s’il s’en réfère aux décisions du pénal pour statuer.

Dans le cadre de l’instruction, plusieurs irrégularités ont été mises à jour : elles concernent notamment le détachement de médecins au centre de santé des Fagnes à Chimay, un hôpital qui dispose de son propre agrément et avec lequel l’ISPPC avait conclu en 2005 une convention de partenariat général. Le hic, c’est que les détachements de médecins organisés dans ce cadre n’ont pas tous fait l’objet d’accords spécifiques. Il nous revient que ni la direction générale en dehors du Dr Philippe Lejeune, ni les administrateurs n’ont jamais cautionné cette pratique contraire à la volonté du législateur.

Les conséquences financières ne sont pas négligeables : ces prestations représentent en effet une dépense de plusieurs millions d’euros, refacturée par l’ISPPC. Près d’un million rien que pour l’année 2017, un peu plus l’année précédente, selon une source proche du dossier, et cela sans compter les régularisations qui font grimper l’ardoise.


DEMENTI: 7/06/2018, 16h00 : Le procureur du Roi de division Vincent Fiasse a infirmé ce jeudi l'information selon laquelle Philippe Lejeune, ex-directeur de l'Intercommunale de Santé Publique du Pays de Charleroi (ISPPC), faisait l'objet d'une triple inculpation. Un dossier est actuellement à l'instruction pour prise d'intérêts, détournements par fonctionnaire public et abus de biens sociaux. A ce stade de l'enquête, Philippe Lejeune n'a pas été inculpé. Il a été entendu par les enquêteurs mais n'a pas (encore) rencontré le juge d'instruction en charge du dossier.