Charleroi Jean-Pierre Deprez en sera à sa troisième élection communale.


Son départ du conseil communal de Charleroi en avril dernier n’a pas refermé la parenthèse de sa vie politique : l’avocat du Sporting va en effet livrer un nouveau combat électoral le 14 octobre, dans la commune où il a élu domicile. Jean-Pierre Deprez sera tête de liste MR à Aiseau-Presles.

Il ne le cache pas : il a songé à se réinvestir au barreau de Charleroi pour y briguer le titre de bâtonnier. Dans l’immédiat, il va toutefois concentrer toutes ses forces sur le défi que lui a demandé de relever Olivier Chastel : aider le chef de file sortant du groupe Jean-Pierre Marique à constituer une équipe, et la conduire. L’état de santé de ce dernier l’ayant obligé à prendre du recul, il poussera la liste.

À Charleroi , Deprez a participé aux ambitieux projets de reconstruction de la ville, et notamment à la rénovation du quartier Rive Gauche. Sport, commerce, sécurité, aménagement urbain sont les matières dans lesquelles il a mis son éloquence et sa fine connaissance du droit au service du MR.

À Aiseau, c’est probablement dans une triangulaire que les forces politiques auront à s’affronter. "À une stratégie de cartel avec le groupe Ensemble, nous avons préféré l’option de l’indépendance qui nous permet de porter notre propre projet." L’avocat n’a jamais exigé un mandat. Il n’a fait qu’exercer ceux que le MR lui a confiés. Si l’occasion lui en est donnée, il enfilera le costume d’échevin à Aiseau-Presles, où un PS affaibli par l’absence de ses deux députées pourrait perdre sa majorité.

En 2012, Jean-Pierre Deprez avait obtenu le cinquième meilleur score de son groupe aux communales à Charleroi, avec 750 voix. L’enjeu et le contexte seront très différents dans ce nouveau combat. À suivre.