Charleroi Me Sophie Labeye inculpée d’abus de confiance et de faux et usage de faux.


Me Labeye comparaissait ce mercredi devant la juge d’instruction financière Sylviane Pichuèque.

L’avocate au barreau de Charleroi domiciliée à Nalinnes était administratrice de biens auprès de la justice de paix de Marchienne depuis de longues années.

Sa tâche consistait en une mission d’assistance de personnes protégées, une sorte de mise sous tutelle du juge de paix. Un administrateur de biens doit cosigner ou donner son autorisation préalable pour les actes dont la personne est déclarée incapable. Son rôle comprend aussi une mission de représentation.

Il agit au nom et pour le compte de la personne protégée en s’assurant de payer des factures, d’entrer des déclarations fiscales, de faire des demandes pour les personnes atteintes d’un handicap, etc.

En bref, l’administrateur de biens est un gestionnaire d’une grande confiance qui s’occupe de personnes protégées par un juge de paix.

Me Labeye connaissait elle- même des soucis d’ordre professionnel et personnel.

Après des problèmes de retards de paiements de quelques-uns de ses administrés, le juge de paix a procédé à un changement d’administrateur. Le nouveau responsable s’est alors rendu compte de la fraude. Les comptes annuels étaient trafiqués. Le parquet en a été averti et un dossier a été porté à l’instruction.

Une perquisition a eu lieu mardi matin au cabinet de l’avocate, suivie d’une autre à son domicile mercredi matin.

Me Labeye est passée aux aveux et avoue agir de la sorte depuis 2008. Elle a été laissée en liberté. L’enquête va maintenant commencer.