Charleroi L’étang de Marcinelle a un besoin urgent de 300 m3 pour sauver ses poissons.


Ce lundi 23 avait lieu à la Villette à Marcinelle, une opération toute particulière.

Les fortes chaleurs caniculaires de ces jours ont de graves conséquences sur la nature.

L’étang de la Villette ne fait pas exception et malheureusement son niveau baisse de jour en jour. Le puits voisin destiné à apporter le supplément d’eau se retrouve asséché.

L’une des conséquences est le nombre de poissons qui, chaque jour, meurent des suites de ce manque d’eau et de la non-oxygénation de celle-ci.

Les habitants se sont donc mobilisés pour sauver la biodiversité qui dépend directement du point d’eau. La copropriété s’est adressée jeudi dernier à Frank Gof et à Willy Bourmorck, respectivement directeur et président de la SPA de Charleroi. Sensibles à la problématique du bien-être animal, les deux hommes ont averti la Ville de Charleroi. Mais le domaine étant privé, l’action des autorités communales s’en trouvait forcément réduite. Malgré cette contrainte, Cyprien Devilers (MR) échevin de l’Environnement mais aussi du bien-être animal a mis tout son poids dans la balance pour apporter une solution concrète.

Bien évidemment, les pompiers ou la Ville de Charleroi ne pouvaient intervenir sur un terrain qui n’est pas un domaine public. Il a donc fallu se retourner vers le privé.

La solution trouvée était qu’une société experte dans le transport et le pompage d’eau fasse le plein dans la Sambre.

Au moment de la construction du chemin de fer tout proche, le ruisseau qui approvisionnait l’étang a été détourné et la surface du point d’eau considérablement réduite. Le seul puits maintenant à sec ne suffit donc plus.

Le but de la manœuvre est de transporter l’eau depuis la Sambre par camion de 30 m3.

Yvon Vancoppenolle, membre de la copropriété, a réalisé les calculs pour arriver à la conclusion que 300 m3 suffiraient à revenir à un niveau acceptable.

Les nombreux poissons et tortues pourront ainsi retrouver une certaine quiétude. Les frais engendrés par l’opération de remplissage ont été pris en charge par la copropriété et la SPA de Charleroi. La Ville soutient également l’initiative privée en apportant toute son expertise et les meilleurs contacts avec les entreprises les plus aptes à rendre au quartier son étang et toute la vie qui tourne autour.